dimanche 22 mars 2009

Mon Précieux Nectar de Guerlain : Sillage (riche) et tirage (au sort)


La fontaine d’un litre en cristal de Baccarat trône désormais, sous cloche, à la boutique Guerlain des Champs Élysée : elle recèle Mon Précieux Nectar, le nouveau parfum hors de prix et ultra-exclusif. Pour 6 000 euros, seules 62 clientes auront le droit d’apposer l’adjectif possessif, à la première personne du singulier, au nectar en question.

Lequel est un parfum gourmand -- même les richissimes ont droit à un peu de confort ces jours-ci. Et Mon Précieux Nectar est certainement un substitut olfactif parfaitement acceptable aux pâtisseries lorsqu’on surveille sa ligne

Cela étant, dans le genre plus gourmand tu meurs (d’un coma diabétique), Mon Précieux Nectar est tout à fait délicieux (j’avoue que je porte de temps en temps Hypnotic Poison, donc il n’y a franchement pas de quoi la ramener). J’ai même testé le Nectar deux jours d’affilée sans succomber audit coma, bien qu’il recèle une touche infime de ce qui doit être l’un des matériaux que je préfère le moins – le Veltol, aussi connu sous le nom d’éthyl maltol, l’additif alimentaire qui confère la fameuse note barbe-à-papa à Angel

Mon Précieux Nectar a été composé, sous la direction de Sylvaine Delacourte, par Ramda Hammami de Symrise, également auteur de Cruel Gardénia, de L’Instant Magic et des deux huiles parfumées inspirées par le voyage de Mme Delacourte au Moyen-Orient, depuis retirées car elles n’ont pas rencontré leur public – l’usage des parfums non-alcooliques n’étant pas familier aux consommateurs occidentaux… Cette nouvelle création se situe dans la ligne du style que Mmes Delacourte et Hammami ont développé au cours de leur collaboration. Comme Sylvaine Delacourte l’avoue bien volontiers, l’amande est l’une de ses notes préférées, et Mon Précieux Nectar reprend l’accord amande et musc de L’Instant Magic, ainsi que la base vaporeuse de Cruel Gardénia.

Les notes de miel, d’héliotropine et de jacinthe de L’Heure Bleue – qui est, comme Mme Delacourte l’avoue également, son parfum chéri – sont également citées. L’amande est mariée à la fleur d’orange – accord classique de la pâtisserie Moyen-Orientale – et ancrée à la traditionnelle vanille de Guerlain, sur une base de santal et d’ambre très prononcée. Le bois de gaïac et l’encens sont également répertoriés parmi les notes, mais je n’arrive pas à les déceler.

D’une manière générale, Mon Précieux Nectar semble être une variation plus riche et plus luxueuse de L’Instant Magic : son sillage est assez puissant, mais l’odeur est celle d’un parfum de peau réconfortant… Est-ce forcément ce qu’on attend d’une création de grand luxe ? Je l’ignore : je n’appartiens pas au public visé. Remarquez, je ne suis pas non plus visée par l’extrait d’Habit Rouge, qui pourtant, je l’espère, rejoindra bientôt ma collection…

Comme Sylvaine Delacourte m’a très gentiment offert un généreux échantillon de Mon Précieux Nectar – oui, nous nous sommes rencontrées, histoire de ne pas en rester aux turbulences du début de mois – je suis ravie de vous offrir l’occasion d’avoir un sillage de millionnaire pendant quelques jours : laissez-moi un commentaire, et je tirerai au sort le nom de l’heureux internaute qui recevra un atomiseur de 2 ml de Mon Précieux Nectar.


50 commentaires:

  1. Je n'aurais pas laissé ce commentaire sans arrière-pensée, mias j'en profite: l'instant magic me rapelle vaguement Amour de Kenzo qui lui-même m'évoque Hypnotic Poison que vous avouez porter parfois. Ce nectar s'apparente-t-il donc à ces derniers? Sinon, à mon humble avis, ce qui serait vraiment du luxe, ce serait de proposer Après l'Ondée en extrait, mais là je rêve...

    RépondreSupprimer
  2. Oups j'ai fait clic sans signer! Désolée!
    Muguette

    RépondreSupprimer
  3. Muguette: oui, en effet, Précieux Nectar a un air de famille avec Amour et Hypnotic Poison, bien que la texture en soit différente.
    Quant à Après L'Ondée en extrait, on peut toujours rêver, mais je crois que grâce aux bureaucrates du Bruxelles, ça va rester un rêve.
    Vous êtes dans le tirage.

    RépondreSupprimer
  4. quand je lis "mon précieux nectar", je ne peux m'empêcher de penser à Tolkien et vous savez la suite... cette trilogie qui a conféré aux termes "mon précieux" un pouvoir divin.
    chanceuses 62 (pas 61, ni 63, non 62! y a t'il une raison à ce chiffre?)qui vont accéder à ce "nectar"! sera t'il digne de la boisson des Dieux de l'Olympe ou sera t'il plus près d'une délicieuse purée de fruits légèrement diluée?
    à ce prix-là, on serait presque tenté d'y coller ses lèvres!
    tchin tchin!

    RépondreSupprimer
  5. Fleur de Sel, en effet, je m'avais pas pensé à "my preciousssssssssss"...
    Le Précieux Nectar en question donnerait assez envie de le boire, c'est vrai. Vous êtes dans le tirage!

    RépondreSupprimer
  6. Carmencanada, j`espere bien qu`habit rouge l`extrait rejoindra votre collection, meme s`il n`est pas a priori feminin, c`est un vrai delice pour qui l`adopte non ? It could be my precioussss ...

    RépondreSupprimer
  7. Il y a quand-même une question qui reste sans réponse jusqu'à présent, c'est si les responsables de l'industrie du parfum se sont couchés devant ces directives ou s'il ont tenté de se faire entendre ou de trouver un compromis. Pour la protection des animaux, je veux bien, mais pour les allergènes, je ne vois aucune raison de les interdire, un étiquettage aurait été amplement suffisant; après tout l'alimentaire est truffé de produits allergènes et je ne parle même pas du tabac...Ce qui me semble (mais ce n'est peut-être pas le cas), c'est plutôt que ceux qui auraient pu faire entendre leurs voix se sont complètement désintéressés de la question et sont restés les bras croisés, et c'est principalement ça que je repproche à ces personnes.
    Muguette

    RépondreSupprimer
  8. Méchant Loup, je ne me suis jamais arrêtée au sexe de parfums, en tous cas en ce qui concerne les masculins qui ne recourent pas aux clichés du masculin actuel... L'extrait d'Habit Rouge me rappelle plutôt certains de mes vintages, à l'époque vendus aux femmes, mais qui ne pourraient plus leur être destinés, en tous cas par une grande marque, parce qu'ils ne correspondent pas, pour le coup, aux clichés du féminin. Mais j'y reviendrai.

    RépondreSupprimer
  9. Muguette, vous n'êtes pas la seule à vous poser la question. Ni à en vouloir à ceux qui auraient pu s'organiser pour résister aux diktats de l'IFRA, de s'y être pliés. Mais c'est un autre sujet... auquel je reviendrai peut-être.

    RépondreSupprimer
  10. c 'est vrai que j'aime l'amande (que naturelle !) mais forcément aussi la tonka, la vanille, mais l'iris , la fleur d'oranger !! j'aime bq de choses , mais je n'aime pas les notes marines , les notes trop "machos" comme certaines notes ambrées (type karanal) et je sais travailler aussi des notes épicées , voire cologne 68, ou bois d'arménie,instant pour homme. il n'y a pas que le veltol dans ma vie!
    merci a grain de musc pour cet article et de vos commentaires sylvaine DELACOURTE

    RépondreSupprimer
  11. j'aimerais beaucoup offrir habit rouge en extrait à mon epoux, mais je ne me suis pas renseignée sur le prix, j'espere que celui la est quand meme abordable

    quant à ce nouveau parfum, il m'intrigue, j'aime beaucoup l'amande (et moi aussi je porte hypnotic poison), mais vaut 'il vraiment le prix annoncé, j'ai plutôt l'impression qu'on vise une certaine clientele comme c'est annocné,et pour qui "plus c'est cher, mieux c'est" lol mais bon peut etre n'est'on pas loin de l'attrappe nigaud, apres tout s'il ont les moyens de s'offrir un instant magic hors de prix, pourquoi guerlain se priverait'il d'une telle mane ,si des personnes hyperfortunées pour pretes a mettre le prix pour un parfum qui ne le vaut peut etre pas
    ceci sans mechanceté lol

    RépondreSupprimer
  12. Sylvaine, je sais bien que vous n'aimez pas que l'amande et le sucré -- cela dit, l'amande est une note merveilleuse, on serait de bien mauvaise foi de vous reprocher votre amour pour elle. Et j'adore Bois d'Arménie! Merci, en tous cas, de m'avoir offert assez de Précieux Nectar pour que je puisse le partager avec mes lecteurs.

    RépondreSupprimer
  13. Véro, je pense que le coût de la fontaine doit représenter une bonne part du prix, même si les matières premières de Mon Précieux Nectar sont certainement d'une qualité supérieure à celui d'un parfum de grande diffusion... Pour les collectionneurs, en tous cas, il s'agit d'un très bel objet, rien à redire!
    Quant à l'Habit Rouge en extrait, le prix est assez... intimidant. Il est vrai qu'il en faut très peu, surtout sur un homme!

    RépondreSupprimer
  14. vous avez raison , c'est le peu de quantité de fontaine en cristal , créées pour l'occasion qui donne ce prix "vertigineux", biensûr on s'est fait plaisir sur les ingrédients aussi!
    je vois que habit rouge , extrait , fait envie , cela fait plaisir!!
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir Mme Delacourte,
    Désolée de vous exposer de nouveau à la critique (que j'espère constructive), mais vous faites partie des personnes que je visais dans mon post précédent (pas la seule, bien-sûr, mais la seule qui soit présente sur la blogosphère). Avez-vous tenté quoi que ce soit pour préserver notre patrimoine?
    Bien à vous,
    Muguette

    RépondreSupprimer
  16. Muguette, sans vouloir répondre à la place de Sylvaine Delacourte, je pense qu'en matière de mise en conformité de l'industrie du parfum aux restrictions de plus en plus nombreuses édictées par l'IFRA, elle n'est pas décisionnaire: ces décisions se prennent à un niveau beaucoup plus élevé de la hiérarchie et non au niveau création.

    Je pense aussi qu'avec les parfumeurs, notamment Edouard Fléchier (aujourd'hui à la retraite), qui a reformulé Mitsouko, sans oublier Jean-Paul Guerlain, elle tente de limiter les dégâts, pour que les parfums Guerlain restent aussi proches que possible de leur odeur d'origine. Ce n'est pas le cas dans toutes les maisons-- je pense par exemple aux classiques de Dior, Miss Dior et Diorissimo, de plus en plus méconnaissables.

    RépondreSupprimer
  17. Assurément, je fais encore moins partie du public visé que Denyse. Cependant, je me demande pourquoi , dans ce cadre de produit hyper-luxe on n'a pas opté pour un autre type de fragrance... J'ai pris acte que la PRN avait été très vite en rupture de stock et qu'il existe un public pour ce type de parfums chez Guerlain.
    Cependant, indépendamment du prix, du flacon... n'est-ce pas brouiller encore davantage les frontières du luxe que d'avoir choisi un jus - si j'ai bien compris - pas très éloigné même si plus qualitatif de ce qui se fait ailleurs ? Une réédition exclusive d'un extrait disparu ou une création novatrice n'aurait-elle pas été plus pertinente ?

    RépondreSupprimer
  18. Thierry, récemment il y a eu l'encore plus chère réédition de Champs Elysée, l'an dernier Candide Effluve, donc cela se fait aussi. Je soupçonne plusieurs des personnes faisant de tels achats d'être des collectionneurs de flacons rares et de ne pas les ouvrir. Mais je ne dispose d'aucun renseignement là-dessus.

    RépondreSupprimer
  19. "Mon précieux nectar", comme ça, juste avec ce titre... j'imaginais une débauche de fleurs blanches miellées alanguies sur des notes de fond animalisées et juste un soupçon de cuir très doux... C'est sans doute ma vision à moi du nectar précieux: un nectar de peau, charnel évidemment. Là c'est un nectar plus "gustatif" si j'ai bien compris.
    Bon, à voir... Dans Hypnotic poison la réglisse ne passe pas sur moi et l'Instant magic est surdosé en heliotropine à mon nez. Mais à voir.
    J'aime bien la note amande gourmande de Rahat Loukoum, à toute petite dose, car elle s'accompagne d'une jolie rose musquée dans son évolution.

    Pour revenir au problème des reformulations, je crois surtout que l'industrie du parfum n'a jamais constitué de lobby pour faire pression à Bruxelles. Peut-être n'y a t-elle pas intérêt, d'ailleurs? Je me pose la question. On fait bien pression pour les vins ou le fromage au lait cru, pourquoi pas pour les parfums?

    Nous pourrons reparler à l'occasion, Carmencanada, des acheteurs des très chères rééditions Guerlain. ;-)
    Certains n'ouvrent peut-être pas ces très rares flacons, mais j'ai des exemples qui se parfument très souvent uniquement avec de l'ultra rare et confidentiel. Du moment que c'est rare et confidentiel. Et numéroté, cela va sans dire.
    Véridique: un acheteur déplorant qu'il n'y ait rien de "super exclusif" aux Salons du Palais Royal ni de "confidentiels" chez Penhaligon's ou Frederic Malle, lesquelles marques sont tout de même très "niche"... Bref, il y a une clientèle pour cela, hélas plus préoccupée parfois par l'exclusivité et le luxe du flacon que par son contenu: du moment que c'est un jus inédit dans le reste de la gamme, ça marche.

    RépondreSupprimer
  20. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  21. Bénédicte, Mon Précieux Nectar n'a pas de note réglisse et l'amande prédomine, pas l'héliotropine...

    Pour les restrictions de l'IFRA, en effet on dit beaucoup que l'industrie du parfum ne s'est pas défendue pour diverses raisons liées à l'intérêt des matières premières de synthèse par rapport aux matières premières naturelles (les synthétiques sont moins sujets aux variations de qualité et de prix, notamment) -- cependant, même les matières de synthèse peuvent être onéreuses, et tomber sous le coup de restrictions. C'est un autre, et vaste sujet!

    Pour la clientèle des hyper-exclusivités... Bon, le snobisme ne connaît pas de limites. J'ai l'impression que souvent, les "briefs" des créations sur mesure ressemblent à s'y méprendre à un parfum déjà sur le marché, avec quelques modifications.
    D'autant que dès qu'on sort des best-sellers, qui reconnaît ce qu'on porte, à part quelques mordus, et encore? C'est vraiment le fait de savoir que c'est rare plutôt que d'exhaler un sillage unique!

    RépondreSupprimer
  22. et oui Denyse, du snobisme, dans le parfum (où ces personnes n'en ont rien a faire du jus, mais puisque c'est uique, rare et cher c'est pour moi). Cela ne se limite certainement pas au parfum, comme les yatch (j'aimerais bien en avoir un tiens aussi ;) ), mais la necessité de mettre des robinets en or, ou encore d'avoir un telephone portable garnis de diamant

    en fait on revient au basique "la mienne est plus grosse que la tienne", je ne crois pas qu'ils se rendent compte du ridicule de la chose. Tres primaire comme pensée

    RépondreSupprimer
  23. Vero, bon, en réalité, on ne sait pas toujours ce qu'il y a dans la tête des gens, n'est-ce pas? Je connais un jeune quadra dans le monde de la finance qui me parle régulièrement de se faire créer un parfum. Certainement, il y a une part de snobisme, mais je sais que ce garçon aime beaucoup le monde des odeurs...
    Finalement, peu de gens reconnaîtraient un parfum rare ou sur mesure, alors qu'une Rolex ou une Jaguar, ça se repère au premier coup d'oeil. Difficile, donc, de jouer à "la mienne est plus grosse que la tienne" avec une senteur!
    Je rapprocherais plus ce désir de celui des femmes qui ne veulent pas livrer le nom de leur parfum.
    Mais c'est un vaste sujet!

    RépondreSupprimer
  24. Un parfum sur-mesure, par l'un de mes parfumeurs préférés, je confesse que c'est l'un de mes fantasmes...

    RépondreSupprimer
  25. J'ai une anecdote très drôle d'un monsieur étranger qui adorait L'eau du coq, qui était bien parti pour en acheter des litres, mais a finalement refusé tout net quand il s'est fait traduire le nom du parfum. Impossible pour lui de porter un parfum de basse-cour... Même si très objectivement il adorait la fragrance, même si l'histoire du jus lui a été expliquée, rien n'y a fait.

    RépondreSupprimer
  26. Bénédicte, c'est assez drôle, en effet! Je me demande ce qui m'arrêterait, comme nom...

    Pour ce qui est d'un parfum sur mesure, ce qui me passionnerait serait de suivre le travail de création... Mais je serais incapable d'être fidèle!

    RépondreSupprimer
  27. Chère Denyse,
    merci pour votre description, je me mets pas dans la liste de qui souhaite l'essayer
    Une amande bling bling dans un flacon bling bling pour des millionaires séduits par un gourmand pur luxe, un Angel de haute gamme...

    Avec tous les composants qui offre le marché, Guerlain s'est pas crevé pour offrir une chose vraiment super et unique

    :-(((

    RépondreSupprimer
  28. Anna Maria -- bling bling (vu le prix) si l'on veut, mais ça n'a rien à voir avec Angel... Heureusement, je n'aurais même pas pu le tester -- malgré mon admiration pour Angel, j'ai overdosé à sa sortie!

    RépondreSupprimer
  29. Je ne suis pas addict à l'Instant Magic et je n'ai jamais senti Hypnotic Poison mais j' ai toujours envie de sentir un nouveau Guerlain dont un certain nombre sont déjà de précieux nectars. En est-ce un de plus ou est-ce juste le nom ? Je suis bien curieuse de le sentir...

    RépondreSupprimer
  30. Senga: eh bien soit, vous êtes dans le tirage!

    RépondreSupprimer
  31. "Vous vous etes rencontrees histoire de ne pas en rester aux turbulences" - resultat elle vous file un echantillon de son parfum, vous en dites du bien, ok tralala... carmencanada, etes-vous une critique ou une personne qui privilegie les bons rapports avec les executants de l 'industrie du parfum?

    RépondreSupprimer
  32. Garde Rose: en dire du bien... Je n'ai pas eu franchement l'impression d'en parler comme je parle de parfums quand j'ai un coup de coeur.

    Il s'agit en l'occurrence d'un style que je n'aime pas, pas plus que je n'aime les autres créations du même genre dans la maison (regarde ce que j'écris de La Petite Robe Noire ou des Elixirs charnels), mais je ne peux pas dire que c'est une horreur, parce que ce serait faux.

    Quant à recevoir un échantillon... Quand on veut parler d'un parfum qui n'a pas d'échantillons tous faits, on en demande un peu pour pouvoir l'essayer en dehors de la boutique, à nez reposé. Si j'organise un tirage au sort, c'est bien parce que je ne compte pas le conserver. Quand j'aime un parfum, je l'achète -- on ne m'achète pas avec quelques millilitres. Un litre d'extrait de Mitsouko pré-reformulation, je ne dis pas... Mais je n'en ai pas demandé -- je n'ai d'ailleurs rien demandé à part un échantillon, pour pouvoir travailler.

    Une critique? Bon, là-dessus, j'espère que mes textes parlent pour moi, mais je ne vois pas pourquoi je ne discuterais pas avec des gens qui occupent des postes importants dans l'industrie du parfum, au même titre que les journalistes spécialisés.

    RépondreSupprimer
  33. carmencanada, ok, par contre lorsque Sylvaine Delacourte poste sur votre blog, c 'est pas la meme chose que Garde Rose.
    En tant qu 'executante de l 'industrie du parfum et "LVMH puppet", pour Sylvaine Delacourte il y a forcement une certaine demarche derriere, un interet avec un agenda dissimule en nous faisant coup de la passionnee de parfums. Son blogging est une strategie marketing. N 'oublions pas que sur son blog, elle censure les posts qui ne vont pas en sa faveur.

    RépondreSupprimer
  34. Garde Rose: tu as raison, en effet, c'est différent. Très. Et comme c'est la première fois que ça arrive dans la blogosphère, c'est un peu perturbant parce que son statut n'est pas le même que celui des internautes, si passionnés et connaisseurs fussent-ils.

    RépondreSupprimer
  35. Lorsqu’on est le 35ème commentaires, on se demande a quoi l’on sert, mais, comme j’ai eu la chance de sentir le jus dont vous parlez, je souhaite réagir.
    Le week end dernier, je monte au premier étage pour choisir entre deux cuirs : Derby ou Sous le Vent ?
    Puis, je tombe sur ce parfum « exclusif » et après de longues heures ce parfum m’amène à la question suivante : lorsque vous ne prenez AUCUN risque, vous êtes plutôt du côté de l’art ou de l’artisanat ?! Car, en sentant la chose, qui n'est pas mal, je me suis dis : la personne qui « se le paie » ne risque pas d’être déçue en rentrant chez elle, et, vu le prix, HEU-REU-SE-MENT !
    Donc, pour moi, point de risque dans ce jus. Mais, point de savoir non plus, seulement du savoir-faire. En résumé, point d’art, que de l’artisanat.
    Et, pardonnez moi, mais, faire de l’artisanat chez Guerlain, cela ne doit pas être vraiment difficile. Non ?
    Alors, je me suis encore posé la question : Derby ou Sous le vent ?.... Cette note de fond de Sous le vent : animal, masculine… J’ai fini par la retrouver dans une boite de nuit remplie uniquement d’hommes !!!! Et là, Derby aurait été PAR-FAIT ! De l’art, moi je vous dis ! Il y eu de l’art chez Guerlain, et aujourd’hui, de l’artisanat. Du très bon artisanat, parfois ! Mais plus d’art… Pour moi, bien sûr… Mais, aussi pour de très nombreux dépositaires Guerlain. Je tiens à dire quelque chose qui me tiens à cœurs : les critiques les plus dures sur « ce qu’est devenu Guerlain », je les ai entendu chez les dépositaires Guerlain, pas sur les blogs.
    P.S. : si des personnes se demandent pourquoi je ne dis pas cela directement sur le blog de Mme Delacourte, je leur répondrai que pour un débat, il faut un modérateur. Encore merci Carmencanada.

    RépondreSupprimer
  36. Donald, bienvenue sur Grain de Musc, et merci à vous pour votre commentaire qui, quand bien même il aurait été le 86ème, aurait été tout aussi pertinent.
    Oui, il ne manquerait plus que Guerlain ne sache pas faire des parfums qui sentent bon : c'est quand même le moins qu'on puisse attendre. Et vous soulevez une question importante, celle de la prise de risque et de la satisfaction des clients, souvent plus attirés vers ce qui ne les surprend pas. Quoi de moins surprenant qu'une senteur gustative qui évoque les friandises de l'enfance?

    Oh, Derby et Sous le Vent, je les ai tous deux et je les adore -- ces deux compositions sont bien la preuve que le patrimoine de Guerlain est *aussi* fait de ces herbes aromatiques qu'affectionnait Jacques Guerlain, et son neveu Jean-Paul après lui...
    J'attends avec impatience le moment où la collection Il était une fois Guerlain sera relancée -- on peut toujours espérer...

    Et alors, quel flacon avez-vous acheté, en fin de compte?

    RépondreSupprimer
  37. @ Garde Rose :

    Je tiens à préciser, une fois encore, que mon blog est le fruit une initiative personnelle. Je n'ai averti Guerlain qu'il y peu de temps , donc je ne suis pas en service commandé "Guerlain". Il n'y a qu'une seule chose derrière mon blog et mon nom , une vrai passion (demandez à la profession et autour de vous , conseillères, dépositaires, journalistes etc.) !

    Mon envie est de partager , non seulement d'avoir des échanges avec des bloggeurs professionnels et très expérimentés, mais aussi de partager mes connaissances avec un public plus large.

    J'ai répondu à des critiques violentes à l'ouverture de mon blog ; critiques que j’ai toujours publiées. Certes le temps qu’il me faut pour «Approuver» les commentaires peut être plus ou moins longs, mais sachez que je n’en supprime aucun. Si il ne sont pas immédiatement publiés, c’est uniquement car je m’attache à répondre de manière personnelle à chacun.

    Je ne comprends pas pourquoi vous dites que je censure... N’hésitez donc pas à me contacter personnellement où sur mon blog si vs avez eu l’impression de l’être.

    En espérant commencer un dialogue constructif autour de notre passion commune!

    @ très bientôt"

    RépondreSupprimer
  38. a Donald

    etant en contact aussi avec des dépositaires , j'ai déja biensur , entendu leurs commentaires en direct, je fais remonter les informations à ma direction (je ne suis pas seule à décider)et je peux vous assurer que nous écoutons avec attention toutes les critiques , elles sont toujours constructives ! précieux nectar est très apprécié , dans les boutiques , et même par les journalistes , mais si vous aimez sous le vent , derby et ce genre de fragrance , je comprends que vous ne soyez pas sensible a précieux nectar! je me suis employée a rééditer des anciens parfums , comme sous le vent véga ,et j'espère qu'il y en aura d'autres , j'essaye avec l'équipe de faire revivre les anciens guerlain et le patrimoine,(que nous respectons énormément) nous essayons de faire plaisir a tout genre de public! français, mais aussi étranger !elitistes ou non !a bientôt pour d'autres critiques !

    RépondreSupprimer
  39. Sylvaine, les internautes qui lisent Grain de Musc savent très bien que vous ne censurez pas les commentaires, même négatifs, sur Esprit de Parfum, puisque certains y ont écrit, et que la plupart sont, je crois, allés vous lire...

    Et je peux confirmer, comme je l'ai d'ailleurs fait dans un autre forum "parfum", que votre blog relève en effet d'une initiative personnelle, d'une part, et que vous n'avez rien d'une "exécutante" d'autre part. Je peux également témoigner de votre amour pour votre métier et pour la maison Guerlain.

    Il est évident que la nature de votre poste et de vos responsabilités vous placent sur un autre pied que les autres bloggeurs vis-à-vis des internautes. Et que cela induit des effets particuliers, inédits dans la blogosphère parfumée. Notamment parce que Lancôme a lancé, il y a peu de temps, un blog de marque en langue anglaise.
    Je crois, par ailleurs, que les premiers remous se sont apaisés pour céder au dialogue.

    RépondreSupprimer
  40. Oh oui, Sylvaine, nous attendons avec une impatience qui frise le délire de pouvoir porter Cachet Jaune, Ode et Kadine...! C'est une très belle initiative que les Il était une fois Guerlain et nous sommes plusieurs à regretter que ses lancements soient restés aussi longtemps en suspens.

    RépondreSupprimer
  41. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  42. Sylvaine Delacourte,

    Votre initiative personnelle s'agissant de lancer votre propre blog en tant que passionnee de parfum n'enleve rien au fait que vous etes directrice artistique chez Guerlain LVMH, dans ce sens vous ne pouvez pas vous deresponsabiliser aussi simplement que vous voulez bien nous le faire croire.
    A propos de la moderation de votre blog, mon second post laisse il y a plus de deux semaines n'est toujours pas publie, par consequent j'en ai conclu que vous l'aviez censure, comment me reprocher d'en deduire autrement? Dans l'etat actuel des choses j'estime que mon post a ete censure, excusez ma franchise mais je ne crois ni a l'erreur ni a l'oubli involontaire.

    Les reformulations de parfums Guerlain: "l'industrie du parfum n'y peut rien, c'est comme ca, ca se discute meme pas, blah blah blah", alors ok, l'Europe s'attaque a de simples allergenes naturels comme la mousse de chene alors que cette meme Europe ne contraint toujours pas l'industrie du tabac a divulger la longue liste ultra secrete des ingredients toxiques et cancerigenes qui composent les cigarettes. Manifestement certaines industries ont bien de la chance avec l'Union Europeenne pourtant la realite est que ces industries contrairement a l'industrie du parfum font pression par le biais du lobbying, veritable instrusment de corruption legal.
    Mais dans ce domaine le groupe LVMH a de l'experience et il sait fort bien proteger ses interets et faire pression quand il le faut. Mes deux derniers achats Guerlain ont ete realises sur ebay.com et non ebay.fr, depuis que LVMH a fait lourdement condamner Ebay France par le biais de la Justice Francaise en les contraignant indirectement d'interdiction de toute vente de parfums Guerlain et Dior, non seulement neufs, ce que je peux comprendre mais egalement anciens ou vintage, une decision desastreuse pour les passionnes de parfums qui comme moi preferent acheter des flacons dits vintage sur ebay plutot que les versions reformulees actuellement commercialisees des references classiques Guerlain.

    Pour le reste Sylvaine, a 39 ans, meme si j'estime etre toujours tres jeune, je n'ai pas envie de me porter vers des nouveautes Guerlain toutes plus fruitees gourmandes et "rose bonbon" les unes que les autres, meme si elles ne sont pas mauvaises mais peu interessantes quand on a passe la barre des 25 ans, ni vers des exclusifs a $200 le flacon contenants bien souvent des creations qui ne valent pas grand chose comparees aux classiques de cette maison.
    Je me rejouie que Guerlain reedite prochainement Cachet Jaune, Ode et Kadine mais la encore je crains qu'il ne s 'agisse que des versions eau de toilette reformulees et vendues a des prix exhorbitants alors que comme le note l 'Historien de parfums Octavian Sever Coifan, seules les versions extraits de parfums de chez Guerlain expriment la vraie beaute legendaire de ces parfums.

    De meme, il serait temps qu'Apres L'Ondee soit reedite en extrait de parfum d'autant plus qu'il parait que ce dernier actuellement commercialise dans sa version eau de toilette va disparaitre purement et simplement du catalogue aux Etats-Unis.

    RépondreSupprimer
  43. Garde Rose,

    Suis-je, Guerlain? Incontestablement. Parce que je suis rentré dans cette maison il y bien longtemps, bien avant son rachat d’ailleurs... J’y suis Directrice du développement et de l’évaluation. Je travaille donc pour répondre au mieux aux attentes des clients et des amoureux de Guerlain, mais aussi aux demandes de ma direction et du service marketing.

    Concernant l’administration de mon blog, je viens de re-vérifier tous les commentaires reçus depuis le début, et je suis sincèrement désolée mais je n'ai pas trouvé votre post. Renvoyez-le moi, je vous réponds dans l'heure!

    Au sujet des directives européennes, je suis d'accord avec vous, la profession aurait pu mieux se protéger, plus se battre. Pour e-bay, il s’agit d’une décision LVMH , je ne connais pas vraiment le dossier...

    Vous n’êtes pas séduite par les dernières créations de la maison Guerlain, et je peux le comprendre. En effet, on peut avoir 39 ans , avoir un gôut sûr, avoir un penchant pour les parfums de très grand caractère ,et je dirai que c'est même rassurant! Néanmoins, il en faut pour tous les goûts : français ou étrangers , éduqués ou moins... Par ailleurs, je n'ai pas dit que nous allions rééditer de façon certaine les anciens parfums, comme Cachet Jaune, Ode et Kadine ; j'espère que ça va se faire , j'oeuvre dans ce sens , mais je n'ai pas le pouvoir que vous imaginez. Pour le reste, nous avons la même passion pour l'extrait , et c'est d'ailleurs grâce a moi, que les démonstrations d'extrait dans les parfumeries sont revenues chez les dépositaires assorties d'une formation pour mieux les vendre.

    Enfin, Après l'ondée est en eau de toilette , et restera au catalogue en France. Les US sont une filiale et ont le droit de décider de ce qu'ils veulent retirer du catalogue !

    Pour ce qui est de le sortir en extrait, à ce jour nous sommes incapables, sans le "défigurer" de refaire l'extrait aux nouvelles normes, mais chaque année , nous découvrons de nouvelles techniques et de nouveaux ingrédients permettant des substitutions ! Alors on peut rêver d’une eau de parfum, un jour peut être !

    RépondreSupprimer
  44. Merci, Sylvaine, pour toutes ces précisions.
    Ceci clôture les entrées pour le tirage au sort, qui aura lieu ce soir (mercredi 1er avril).

    RépondreSupprimer
  45. Sylvaine Delacourte, pourtant Apres L'Ondee en extrait de parfum a ete discontinue en 1999 juste avant la grande vague des regulations anti-allergenes des annees 2000.
    Il y a en ce moment deux discussions tres vives a propos des reformulations sur Perfume of Life, beaucoup de femmes se plaignent des nouvelles reformulations de parfums Guerlain. Quant a Octavian Coifan de 1000fragrances, il estime que L'Heure Bleue, Shalimar et Mitsouko ont ete defigures par le biais de pietres reformulations. Octavian Sever est parfumeur et expert historien, il ne s'agit pas du simple avis d'un amateur de parfums.

    RépondreSupprimer
  46. @ Garde rose : Oh ! Mais vous allez arrêtez de l'asticoter, notre Sylvaine :p Ou au moins dire quelque chose de gentil, une petite concession. La méthode sandwich ça marche aussi (un compliment, une vacherie, un compliment).

    Du peu que j'ai lu sur le net de SD (son blog, ou ses commentaires ailleurs), je crois sincèrement qu'entre les lignes on peut facilement voir qu'il s'agit de quelqu'un de passionné : . Son envie de partager, sa sensibilité, son ouverture d'esprit (sur les sujets sensibles, sur les autres marques), la rigueur et le soin apporté à ce qu'elle raconte (je dois encore lire et relire son papier sur les fleurs muettes) me confortent dans mon idée.
    Alors, s'il vous plait, j'insiste, Garde Rose, soyez un peu plus sympa : quelqu'un de passionné parle à cœur ouvert, et c'est fragile un cœur exposé. Personne ne supporterait ce genre d'interrogatoire musclé très longtemps avec courtoisie très longtemps (surtout qu'elle a déjà répondu à peu de chose près à toutes vos questions ailleurs sur la blogosphère).

    J'aurais de la peine et une sensation de manque si SD s'en venait à quitter l'internet du parfum. De la peine car je trouverai injuste qu'on ai rabroué un amoureux du parfum, car on a tous droit à nos avis subjectifs, tous droit à nos silences, et tous des choses intéressantes à partager, et qu'on est tous un peu unique à notre manière.
    Et une sensation de manque, un peu comme d'imaginer internet sans Octavian, parce que les connaisseurs ici ont tous un parcourt de vie alambiqué qui les rend d'autant plus intéressant et irremplaçable, avoir une directrice de création d'une marque mythique qui prend le temps et l'effort de tenir un blog et de répondre à des commentaires ailleurs je trouve que c'est magique et exceptionnel.

    Personnellement elle m'a déjà permis de percevoir un visage plus humain de l'industrie de la parfumerie. Entre la politique de prix et de distribution, les reformulations à cause de restriction européenne ou budgétaire ou pour moderniser au goût actuel, la création… faute de repère on a vite fait de prendre peur de tout et de se sentir la victime du système, comme nous le dise bien des gens par ici.
    Plus précisément, comme je le vois personnellement, LVMH vient "péreniser" faute d'héritier Guerlain et globaliser la marque, elle sera connue de plus de monde, mais la quantité à fournir, les restrictions et le problème pour se sourcer en matière première ne favorise pas le maintient des formules d'antan (mais il y a toujours une concentration suffisamment fidèle restante). J'apprécie l'effort que fait Guerlain pour créer de nombreuses fragrances "confidentielles" chaque année, peu de marque font cet effort, et la qualité et la (comparativement aussi pour les flanker), plus il y a d'offre et mieux c'est, et les sentir est gratuit. A y repenser, je trouve l'effort de création chez Guerlain ces dernières années assez génial, et je pense que Sylvaine Delacourte y est pour beaucoup. Et ça me rassure de savoir qu'il y a encore des gens passionnés et qui font de leur mieux avec art dans cette industrie que l'on décrit de plus en plus -à raison sûrement- comme une machine à fric.
    J'estime que pour bien créer il faut essayer, et à avoir senti "la petite robe noir" récemment j'ai trouvé bien infondé les critiques, elle sent bon et est belle mais on lui reproche d'être populaire.

    PS : Sylvaine s'est aussi bien gardée de propager les superstitions et les idées fausses -commerciales- qui pullulent dans ce domaine (le talent pour être nez est innée, mentir sur les composants synthétique, dire que le naturel justifie l'ensemble du prix, le parfum est précieux c'est du luxe, "non on ne reformule pas", on reformule qu'à cause des restrictions …)

    Au fond, elle doit bien comprendre qu'avec nous elle est dans le "qui aime bien chati bien", sauf qu'on oublie qu'elle n'est pas Guerlain à elle seule !

    Harlequin_firelove@yahoo.fr

    RépondreSupprimer
  47. Julien, vous avez raison : Sylvaine est la seule, point barre, à être présente dans l'univers des blogs parfum tout en détenant un poste de haute responsabilité dans une marque prestigieuse. Et c'est pour cela qu'elle est ciblée, puisqu'elle est la seule à qui l'on puisse s'adresser directement et publiquement. Et qui répond.

    Mais, comme je l'ai expliqué moi aussi à maintes reprises et dans un autre forum, Sylvaine n'est pas Guerlain, n'y prend pas toutes les décisions, et qu'on aime ou pas toutes les créations qu'elle dirige, ce n'est pas elle qui a dicté les restrictions de l'IFRA qui nous mettent tous en rage -- elle autant que nous, me semble-t-il. Elle reste positive, on ne peut pas le lui reprocher: elle aime son job, elle aime le parfum et elle aime Guerlain, elle ne va pas baisser les bras.

    RépondreSupprimer
  48. assez d'accord malgré mes critiques virulentes du début, où je ne pensais qu'il y aurait aucune écoute, et ce sentiment d'impuissance rend parfois hargneux. Au final, je m'étais trompée, un vrai dialogue s'est instauré, qui nous permet de mieux comprendre certaines choses, c'est déja pas mal! Après on ne peut pas toujours être d'accord, mais je trouve déja bien de pouvoir dialoguer.

    RépondreSupprimer
  49. Carmencanada, j`espere bien qu`habit rouge l`extrait rejoindra votre collection, meme s`il n`est pas a priori feminin, c`est un vrai delice pour qui l`adopte non ? It could be my precioussss ...

    RépondreSupprimer
  50. Mais j'ai déjà Habit Rouge extrait (encore faudrait-il que je remette la main sur la fiole, qui habite sans doute dans le frigo, conservatoire mais également oubliette!).

    RépondreSupprimer