mardi 18 juin 2013

Rendez-vous au XIème Salon International des Matières Premières de la SFP

Le onzième Salon International des Matières Premières organisé par la Société Française des Parfumeurs ouvre ses portes demain à Paris à l’Espace Champerret. J’y serai présente aux côtés de nombreux auteurs de livres sur le parfum, dont Élisabeth de Feydeau, à la table des auteurs pour dédicacer Parfums, une histoire intime – et, bien entendu, faire le tour des stands pour humer les nouveautés… Je serai présente les 19 et 20 juin.

Cette invitation de la SFP marque un jalon pour moi, puisque c’est lors du neuvième salon en 2009 que j’ai croisé Bertrand Duchaufour et qu’il m’a invitée à passer le voir dans son labo, point de départ de la création de Séville à l’aube et de la rédaction de mon livre… Ce qui m’offre l’occasion de remercier une fois de plus mes marraines à la SFP, Isabelle Doyen et Sandrine Videault – ce sont en quelque sorte les bonnes fées qui ont présidé à cette aventure – ainsi que le président de la SFP Patrick Saint-Yves qui m’a si gentiment accueillie.

Le XIème Salon International des Matières Premières est accessible gratuitement à tous les membres de la SFP. Les autres visiteurs devront s’acquitter d’un droit d’entrée de €50. Pour plus de renseignements, cliquez ici.



3 commentaires:

  1. Bonjour Denyse. Juste vous dire que j'ai dévoré votre livre, il est excellent, vraiment. Incontournable pour qui s'intéresse à la création de parfum, à ses arcanes. Outre l'aspect instructif et les rappels historiques du début, le fil rouge avec B.Duchaufour est captivant et savoureux. Une belle aventure, ma foi !

    Je serai au salon ce mercredi.
    Au plaisir de vous y croiser donc.
    N.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour N, et merci! A plus tard dans la journée, donc...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Denyse,
    comme promis lorsque nous avons "fait salon" le jeudi midi des "journées matières premières" de la SFP, voici déjà un petit mot pour vous permettre de me "reconnaitre"!
    Au plaisir de vous revoir!
    Sabine.

    RépondreSupprimer