lundi 15 septembre 2014

Mon article sur le parfum du cuir...

...dans le ELLE Spécial Beauté du 12 septembre !

5 commentaires:

  1. Bonjour Denyse,

    Le passionné des cuirs que je suis ne pouvait pas rester dans l'ignorance de votre article.Je l'ai donc lu avec un réel plaisir et beaucoup d'intérêt tant il me semble donner une notion précise et complète sur tous les plans de cette (devrais-je dire ces) senteur(s).Merci donc d'en souligner les lettres de noblesse.

    La note cuir est,pour moi, la meilleure et la plus belle dans les créations parfumées.Celle qui débouche sur des fragrances hors du temps et de l'espace.Celles qui sont parmi les plus abouties (sans nier la magnificence de quelques autres).Le cuir est la senteur qui, à travers le sens olfactif, touche tous les capteurs du cerveau et par là-même nous fait ressentir des émotions bien au-delà de la simple olfaction.

    Luca Turin disait, dans un de ses ouvrages, que le cuir débouche sur des senteurs à la fois cérébrales, charnelles et parfaitement androgynes.J'avais trouvé ce point de vue très juste et je ne peux qu'applaudir à votre conclusion qui me semble s'en situer dans la continuité : "Le cuir, cette peau de bête transformée en peau d'ange, sait troubler tous nos sens."

    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aryse! Coïncidence, je suis précisément en train de rédiger la partie de mon cours sur l'histoire du parfum qui porte sur le cuir... Et en octobre, le catalogue de l'exposition "Nirvana, étranges formes de plaisir" au MUDAC de Lausanne comportera un essai sur le même sujet. Autant dire que je suis presque aussi prise que vous par la chose!

      Supprimer
  2. ah, une fois n'est pas coutume je vais peut etre acheter ELLE alors.

    RépondreSupprimer